apprentissage ; alternance ; formation ; CFA ; Cerfal ; UFA ; Prépa-apprentissage, Booster, Plan d’Investissement dans les Compétences, PIC, formation apprentissage, contrat d’alternance, stagiaire de la formation professionnelle, décrocheurs scolaires

Parents d’apprentis, comment accompagner votre enfant ?

Votre accompagnement vers une formation d’excellence et d’avenir

La formation par apprentissage est basée à la fois sur l’acquisition de connaissances théoriques et sur le transfert de compétences par un maître d’apprentissage en entreprise. Elle est orientée vers l’insertion professionnelle en répondant concrètement aux besoins des entreprises.

En relation avec le Centre de formation d’apprentis (CFA), le maître d’apprentissage accompagne l’apprenti tout au long de sa formation afin de partager ses connaissances et son savoir-faire. De manière générale, l’apprenti passe une partie de son temps dans son CFA et une autre chez son employeur. Les rythmes d’alternance varient selon le diplôme préparé et le centre de formation.

Les CFA proposent une pédagogie adaptée à l’apprentissage de chaque métier avec des formateurs issus du monde professionnel ou en contact rapproché des experts métiers.   

L’apprentissage est gratuit pour les familles et permet d’acquérir un diplôme tout en étant rémunéré. Le salaire évolue en fonction de l’âge du jeune et au fur et à mesure des années de son contrat.

Il convient aux jeunes qui souhaitent apprendre en expérimentant et mettant en pratique les enseignements. Longtemps déconsidéré, il est aujourd’hui une véritable porte d’entrée sur le marché de l’emploi. Très recherché par de nombreuses entreprises, il s’étend dans tous les domaines d’activité et à tous les niveaux de diplômes, du CAP au Master 2 et aux diplômes d’ingénieur.

L’apprentissage permet une bonne insertion professionnelle et propose de nombreux avantages

L’âge pour l’apprentissage

Un jeune peut commencer un apprentissage dès 16 ans jusqu’à 29 ans révolus, ou à partir de 15 ans s’il a achevé sa classe de troisième au collège.

Il peut également commencer un cursus dans l’enseignement général et intégrer à tout niveau une formation en apprentissage pour obtenir :

  • un diplôme professionnel de l’enseignement secondaire : Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), baccalauréat professionnel, Brevet professionnel (BP), mention complémentaire, brevet des métiers d’art
  • un diplôme de l’enseignement supérieur : Brevet de technicien supérieur (BTS), Bachelor universitaire de technologie (BUT), licences professionnelles, Diplôme national d’art et de design (DNMAD), diplômes d’ingénieur, d’école supérieure de commerce, master, etc.

Certains diplômes – CAPA, BPA, BTSA…- sont spécifiques à l’enseignement agricole pour préparer un métier dans le domaine du vivant et du paysage.

La durée d’un contrat d’alternance ou de professionnalisation varie de 6 mois à 3 ans selon le diplôme préparé.

Les personnes porteuses de handicap ou ayant un projet de création d’entreprise et les sportifs de haut niveau n’ont pas de limite d’âge. Le contrat peut alors durer jusqu’à 4 ans.

Le Cerfal propose 120 diplômes dans plus de 50 sites de formation

Votre accompagnement pour trouver un métier

Votre objectif est avant tout que votre enfant trouve un métier qui lui plaît. Il parait incontournable d’échanger pour identifier avec lui ses envies et centres d’intérêt. Devant les possibilités multiples de métiers et de secteurs d’activités, il n’est pas simple de projeter. Pour l’aider à faire un choix, vous pouvez lister ensemble ce qui lui plaît ou au contraire ce qui lui paraît rédhibitoire.

Vous pouvez également l’accompagner dans la recherche d’informations et dans ses démarches en suivant le planning préconisé (selon les CFA et les formations, le calendrier peut varier) :

  • Janvier / février : se documenter et visiter les salons
  • Mars / avril : déposer les dossiers d’inscription
  • Mai : suivre les procédures de sélection (entretiens, tests…)
  • Juin : finalisation de l’inscription

De nombreux centres de formations laissent les inscriptions ouvertes jusqu’à la rentrée scolaire, notamment pour les candidats en attente de résultats d’examen ou en réorientation.

Le Cerfal propose quelques conseils pour guider les recherches.

Votre accompagnement pour trouver une entreprise

L’admission en CFA est confirmée avec la signature d’un contrat en entreprise. Trouver son employeur est un travail à part entière qui n’est pas un exercice facile. Vous pouvez aider votre enfant aux différentes étapes de recherche :

  • Recherche d’entreprises et d’offres d’alternance
  • Rédaction de CV et lettre de motivation
  • Préparation à l’entretien 

Ces démarches peuvent s’avérer compliquée également pour les parents. N’hésitez pas à rechercher et à compiler documentation et conseils pour chacune des étapes. De nombreux sites internet proposent aujourd’hui des informations utiles.

Si votre enfant est inscrit dans un CFA, ce dernier peut également proposer un accompagnement et des techniques de recherche éprouvées. 

L’imposition et les aides financières

La rémunération de l’apprenti est exonérée d’impôt sur le revenu si elle ne dépasse les seuils définis en fonction Smic qui varient chaque année civile. Les sommes perçues au- delà de ces plafonds par la loi de finances sont imposables.

Ce dispositif d’exonération ne s’applique pas aux personnes en contrat de professionnalisation. Ces dernières doivent donc déclarer leurs revenus et peuvent être imposables en fonction des salaires reçus. L’imposition ne dépend donc pas de la nature de la rémunération, mais uniquement de son montant.

La formation est gratuite et rémunérée, mais les apprentis et leur famille peuvent aussi bénéficier de différentes aides :

  • L’allocation de rentrée scolaire (ARS) des caisses d’allocations familiales : sous conditions de ressources pour les apprentis jusqu’à18 ans (versement automatique jusqu’à 16 ans, sur  présentation d’un justificatif d’apprentissage de 16 à 18 ans).
    Consultez le dossier sur Service-public.fr
  • Les allocations familiales : pour les parents, jusqu’aux 20 ans de l’apprenti, sous certaines conditions.
    En savoir plus : Les allocations familiales (AF)
  • Les aides au logement et l’accès privilégié aux foyers de jeunes travailleurs
  • Les transports
  • L’aide permis de conduire B d’un montant de 500€
  • La carte d’étudiant des métiers
  • Le soutien psychologique

Le Cerfal détaille les types d’aides aux apprentis.

Ces articles peuvent vous intéresser

Défilement vers le haut